Sirena Start-up : Mission Japon, Fukuoka & Tokyo

by | 26/11/19 | Actualité

Dans le cadre du programme régional d’export Sirena Start-up, une mission collective a été organisée au Japon du 27 Octobre au 03 Novembre 2019, à Fukuoka et Tokyo.

    La mission était encadrée par Marc Augustin, Chargé de mission Innovation & Export chez Bordeaux Technowest et responsable du programme Sirena Start-up, et par Aurélien Binet, Chef de projet écosystème numérique et marketing digital chez Magnetic Bordeaux, venu représenter Bordeaux Métropole.

 

    Six start-up innovantes de la Nouvelle-Aquitaine ont participé à la mission dans les secteurs du digital, des cosmétiques, des drones et de l’Industrie Culturelle et Créative (ICC).

Deux de ces start-up sont actuellement accompagnées par Bordeaux Technowest : AKEROS et LYNXDRONE.

 

AKEROS, représentée par Guillaume Thibault et Aurélien Wulsztat, crée des logiciels et interfaces personnalisées pour permettre à tout opérateur d’exploiter simplement les systèmes connectés et leurs données.

Jad Rouhana fondateur de LYNXDRONE était également présent,  sa start-up apporte une solution aux problématiques de sécurité autour du drone dans des milieux confinés grâce à son système aérodynamique innovant breveté en 2016.

FACIL’ITI, dirigée par Frédéric Sudraud et accompagnée par la technopole ESTER, propose une solution d’accessibilité numérique et innovante : la start-up adapte l’affichage d’un site internet en fonction des besoins moteurs, visuels et cognitifs.

ON THE WILD SIDE est une nouvelle marque de cosmétiques bio et 100% naturels fabriqués en France à partir d’ingrédients issus de cueillettes sauvages. La start-up, dirigée par Anne-Sophie Nardy, est implantée à Darwin au sein de la pépinière développement durable « Le Campement ». Une démarche vegan, naturelle, et sauvage (flacons en verre et étuis en carton issu de forêts gérées durablement).

La start-up UMANIMATION, créée par Aymeric Castaing et accompagnée par la technopole UNITEC, est une société de production XR (Extended Reality) qui opère sur la création originale de programmes. Elle est à destination de supports linéaires, de réalité virtuelle et augmentée et possède son propre studio intégré et hybride. Elle est également accompagnée par le CATS (Cluster Aquitain du Transmedia Storytelling), aussi représenté durant la semaine par Aymeric Castaing, son président.

Enfin, UN JE NE SAIS QUOI est une société de production audiovisuelle, vidéoludique, éditoriale et publicitaire, fondée par Cédric Babouche, réalisateur et directeur artistique avec 15 ans d’expérience en animation. En mixant différentes techniques de bases, comme l’aquarelle, avec des techniques d’animations telles que la 3D, la VR ou l’AR, la start-up s’intéresse à tous les médias créatifs et interactifs. Son prochain projet : un jeu vidéo intitulé « Dordogne ».

     La semaine fut riche et variée avec un programme scindé entre la ville de Fukuoka et de Tokyo.

À Fukuoka, ville jumelée avec Bordeaux depuis presque 40 ans, la délégation a participé durant trois jours au sommet de l’innovation MyojoWaraku : un salon sous la forme d’un start-up village rassemblant des start-up et des incubateurs venus du monde entier : Finlande, Estonie, Russie, France, Taiwan, Taipei, Thaïlande, Singapour, Espagne, USA.

Au programme : concours de pitchs, sessions open innovation, conférences, et moments de réseautage sur les stands des start-up.

    La start-up FACIL’ITI a remporté le premier prix du salon suite au concours international de pitchs, d’une valeur de plus de 4 000 euros et la possibilité d’une implantation sur Fukuoka.

    Les start-up ont terminé leur séjour à Fukuoka avec des rendez-vous d’affaires obtenus grâce à l’aide de Fukuoka City et de l’incubateur local Global Start-up. Réussite supplémentaire pour la start-up AKEROS qui repart avec une lettre d’intention pour travailler avec TrueBizon, société qui développe un système de mise en relation de propriétaires immobiliers avec des dronistes.

     Le jeudi, la délégation s’est rendue à Tokyo et a débuté la journée à l’Ambassade de France. Accueillis par Business France, elle a assisté à une session d’acculturation au marché japonais. Au programme : pratique des affaires au Japon, opportunités pour les entreprises et stratégies de pénétration du marché.  

Pour poursuivre la journée collective, un rendez-vous a été organisé chez Panasonic. L’occasion pour les start-up de pitcher et de présenter leurs projets à certains directeurs du leader de l’électronique grand public et professionnel. Un rendez-vous spécifique a même été programmé par la suite pour FACIL’ITI et ses collaborateurs sur place, à Tokyo.

Une visite du DMM Make Akiba, un atelier co-working et FabLab, a finalement clôturé ce premier jour sur la capitale japonaise avec les derniers pitchs de nos start-up, en présence d’un public de 50 japonais et d’une délégation de l’incubateur Paris & Co.

    Enfin, une journée spéciale rendez-vous B to B a permis à nos start-up de s’ouvrir au marché japonais et de créer de véritables opportunités d’affaires. Chaque start-up a pu rencontrer entre 4 et 6 interlocuteurs spécifiquement sélectionnés selon leurs besoins et secteurs, avec l’aide de notre partenaire Business France.

Pendant ce temps, d’autres visites ont eu lieu pour le reste de la délégation avec notamment celle de Link-J, un des plus gros clusters dans le domaine de la HealthTech, et Takeshiba, un cluster spécialisé dans le contenu numérique et l’Esport.

 

 

    La mission Sirena Start-up s’est terminée vendredi soir avec un meet-up organisé par Magnetic Bordeaux dans les locaux de l’agence de communication RealCro.

   Toute la délégation a pu rencontrer l’écosystème de la French Tech Tokyo et d’autres entreprises venues spécialement pour l’évènement.

    Pour Cédric Babouche, fondateur d’UN JE NE SAIS QUOI, « Ces rendez-vous tokyoïtes commencent à avoir un bel impact. »

« Avec Aymeric (fondateur d’Umanimation et président du CATS), nous discutons sérieusement sur le financement de mes jeux ! C’est très bien parti. Un partenaire japonais nous a présenté à un gros éditeur qui aimerait se positionner sur les 2 projets. »

Encore un beau bilan de mission pour Sirena Start-up :

  • 10 participants au total
  • 6 start-up innovantes dans 4 thématiques différentes
  • 40 rendez-vous d’affaires organisés
  • La découverte de l’écosystème de Fukuoka et de Tokyo
  • De nombreuses opportunités de financement et de distribution en cours de négociation pour les start-up

Rendez-vous l’année prochaine au Japon pour une mission similaire et à Bordeaux en Novembre pour l’accueil d’une centaine d’entreprises de Fukuoka dans le cadre du jumelage historique des deux villes.

Suivez nos actualités et notre programme à l’international sur les réseaux sociaux :

Twitter : @Sirena_Startup

Linkedin : @sirenastartup

Facebook : @Sirena Start-up

Site Web : https://www.sirenastartup.com/

Prochaines missions : CES de Las Vegas, Los Angeles, Canada, Royaume-Uni, Japon…

 

16 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez16