FrogLabs lève non pas 1 mais 2 millions de dollars aux Etats-Unis

by | 29/10/20 | Actualité

FrogLabs, startup franco-américaine basée à Bordeaux et à San-Francisco, vient de boucler une levée de fonds aux Etats-Unis de 2 millions de dollars. La start-up constituée en 2017 autour de la prédiction de données météo-sensibles s’appuyant sur l’intelligence artificielle, travaille actuellement pour les secteurs des énergies renouvelables et du transport logistique.
FrogLabs levée de fonds

Accompagnée par Bordeaux Technowest, la start-up FrogLabs a fait partie des premiers projets accompagnés sur le site de La Source en 2018, avant de rejoindre celui de La Place, incubateur 100% Energie de Bordeaux Technowest, l’an dernier. Elle compte aujourd’hui 6 salariés.

Un objectif de levée de fonds doublé

Jérémie et Johan s’étaient fixé pour objectif de lever 1 million de dollars lors de la campagne de financement lancée outre-Atlantique, au plus près de leur agence de San Francisco. À peine quelques mois plus tard, l’opération enregistrait non pas 1 mais 2 millions de dollars.

Une aubaine pour FrogLabs qui pourra ainsi investir dans ses deux agences. À Bordeaux l’investissement couvrira les coûts de création de nouveaux modèles de prédiction pour les futurs clients. Aux Etats-Unis, il concernera les infrastructures, notamment informatiques (cloud), et la recherche.

Des énergies renouvelables à la logistique il n’y a qu’un pas

Concrètement, FrogLabs traite des données météorologiques et utilise l’intelligence artificielle pour proposer un modèle de prédiction à de grandes entreprises dont l’activité est météo-sensible. Grâce à une IA itérative, leurs prédictions s’affinent avec le temps, rendant le service proposé de plus en plus précis et rentable.

Résolument engagés en faveur de l’écologie, Jérémie et Johan ont d’abord mis l’accent sur les énergies renouvelables, au travers notamment de la gestion de parcs éoliens. Néanmoins, le modèle peut s’appliquer à de nombreux domaines. À titre d’exemple, FrogLabs travaille depuis le début d’année avec le géant Cdiscount – partenaire rencontré lors de la démarche d’open innovation menée par Bordeaux Technowest – afin de prédire les risques de retard d’un colis, et d’en alerter le client en amont.

Et après ?

Afin de renforcer son action dans le domaine des énergies renouvelables, la start-up souhaite signer avec trois partenaires d’ici la fin de l’année 2020.

En parallèle, elle travaille actuellement sur des modèles de prédiction de la consommation énergétique des ménages, éminemment tributaire des conditions météorologiques. Froglabs envisage également à l’avenir d’appliquer sa technologie aux secteurs de l’agriculture et des assurances.

Quant à la prochaine levée de fonds, elle devrait avoir lieu d’ici trois ans, lorsque la start-up sera plus à même de prédire au plus juste sa propre rentabilité. Dans l’intervalle, afin d’asseoir sa position de leader sur ce marché, FrogLabs prévoit d’ores et déjà le recrutement de forces commerciales.

Quid du modèle économique de FrogLabs ?

FrogLabs ne se contente pas d’appeler les investisseurs à miser sur elle pour augmenter son capital, la start-up, en ayant fait le choix du partage de revenus, mise en quelque sorte sur elle-même. En effet, elle se rémunère grâce à un pourcentage perçu sur les économies que ses prédictions ont engendrées pour ses clients. C’est la raison pour laquelle FrogLabs vise principalement de grosses structures.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez